Rechercher
  • violetteclaudie

A LA RENCONTRE DES DIAMANTS DE COULEUR


Du bleu au vert d’eau en passant par un jaune jonquille ou un rose éclatant, le diamant existe aussi à l’état naturel dans toutes les couleurs du spectre de la lumière. A l’origine de nombreuses légendes, les diamants de couleur ont été néanmoins ignorés jusque dans les années 70-80. Aujourd’hui, ce sont les pierres les plus prisées de la planète. Mises en lumière en haute joaillerie, les plus singulières d’entre elles affolent les ventes aux enchères : plus de 26 millions de dollars pour le diamant rose « Le Spectre de la Rose » en novembre 2020. Pourquoi un tel engouement ? Représentant 75 % de la production mondiale de diamants, le Natural Diamond Council lève le voile sur ces trésors de la nature, captivants par leur couleur naturelle, inégalables par leur brillance et de surcroît, d’une extrême rareté. Un voyage au cœur de pierres d’exception pour apprécier leur beauté à défaut de pouvoir acquérir, un jour, l’une d’entre elles. Mais qui sait, il est toujours permis de rêver…


Un phénomène d’origine naturelle

Dans l’imaginaire collectif, les diamants naturels sont souvent représentés comme étant d’un blanc transparent. Chéris par l’homme depuis des milliers d'années, ils se sont formés dans les profondeurs de la Terre, depuis plus de trois milliards d’années, sous l'effet d'une chaleur intense et d'une pression extrême. Ces trésors ne se développent que lorsque les atomes de carbone se lient entre eux au cœur d’une structure cristalline. Toutefois, on oublie souvent qu'au cours de la formation d'un diamant, certaines variables, comme l'emprisonnement d'atomes non carbonés ou des changements de pression, peuvent altérer la pierre. Il en résulte des diamants de presque toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, mieux connus sous le nom de « diamants de couleur ». Ce phénomène naturel est l'une des plus rares et des plus belles merveilles que l'on puisse voir dans la nature.



Les couleurs les plus rares

Statistiquement parlant, sur dix mille diamants extraits d’une mine, seulement l’un d’entre eux fera la surprise d’être un diamant de couleur naturelle.

En général, plus un diamant est proche d'être absolument incolore (blanc), plus il aura de valeur. À mesure que les diamants deviennent plus visiblement jaunes ou bruns, leur valeur diminue. Cependant, les diamants saturés de couleur peuvent être plus précieux et sont connus sous le nom de « fancy ». Les diamants peuvent prendre presque n'importe quelle couleur du spectre, rouge, orange, jaune, vert, bleu, rose. Les impuretés et les différents degrés de chaleur dans lesquels les diamants sont formés provoquent diverses couleurs dans les diamants.

Les diamants bleus comptent parmi les diamants les plus rares et les plus intrigants de la science, car ils n’existent que lorsque le bore, élément naturel, est piégé dans leur structure cristalline. Le bore absorbe la lumière jaune et renvoie alors la lumière bleue. De subtiles différences dans la concentration et le positionnement des atomes de bore produisent différentes tonalités et nuances de bleu.



Les recherches menées par les scientifiques du GIA (Gemological Institute of America) révèlent que les diamants bleus naturels proviennent d’une plus grande profondeur sous la couche terrestre : jusqu'à quatre fois plus que la plupart des autres diamants. Un processus appelé « subduction » rend ces merveilles visibles à nos yeux en les rapprochant de la surface de la Terre. Il se produit lorsque les plaques tectoniques de la Terre se comportent comme des tapis roulants, se déplaçant de haut en bas au cours de centaines de millions d'années et entraînant les diamants bleus avec elles.



Les diamants jaunes sont plus abondants mais néanmoins étonnants. Outre le carbone (99,95 %), le plus courant de tous les atomes présents dans les diamants est l'azote. La plupart des diamants contiennent un peu d'azote juste assez pour donner des reflets jaunes à des diamants qui seraient autrement incolores. L'échelle de classement des couleurs les plus courantes pour les diamants s'étend de D à Z. Le D est totalement incolore tandis que le Z contient suffisamment d'azote bien placé pour donner au diamant une couleur visible.


Lorsqu'une quantité suffisante d'azote est correctement piégée à l'intérieur de la structure cristalline d'un diamant en formation, la classification de ce dernier peut dépasser la note Z. Il est alors identifié comme un « fancy yellow diamond », un « diamant de couleur particulière (en anglais : fancy) jaune » qui se décline dans une palette illimitée de sublimes jaunes et bruns. Bien qu'ils soient encore extrêmement rares, les diamants jaunes « fancy » sont abondants par rapport aux autres diamants de couleur, ce qui rend leur prix relativement abordable. L’acquisition d’un diamant jaune peut être une excellente porte d'entrée dans le monde des diamants de couleur.




Les diamants roses sont arrivés sur terre en si petit nombre que chacun d’entre eux est un miracle en soi. Seul un diamant sur 100 000 peut être certifié rose. Cela signifie que la quantité de diamants roses récupérés en un an ne remplit qu'une flûte à champagne. Allant du rose très clair au rouge, les diamants roses obtiennent leur teinte grâce au phénomène appelé déformation plastique. Il faut pour cela une pression extrême pour comprimer la structure cristalline du diamant de façon à ce qu’elle réfléchisse la lumière rouge. Plus la déformation plastique est importante, plus la couleur du diamant est intense. Il est donc plus difficile de parvenir à un haut degré de clarté et à un poids de carat élevé.


80 % des diamants roses se trouvaient à la mine d'Argyle située dans le nord-ouest de l'Australie. Sa fermeture fin 2020 implique que les diamants roses deviennent plus rares et plus précieux de jour en jour.



Les diamants verts se forment probablement de la manière la plus surprenante en comparaison aux autres diamants de couleur. Leur couleur est le résultat de la désintégration naturelle de substances radioactives de la Terre qui émettent un rayonnement pénétrant qui va altérer la position des électrons ou des atomes de carbone dans la maille cristalline. La pierre reflète alors la lumière verte. Les diamants verts sont également les seuls diamants de couleur à atteindre leur couleur au terme de leur long voyage vers la surface de la Terre.



1 500 couleurs répertoriées

De la même manière que le mélange de peintures jaune et rouge donne de l'orange, les phénomènes naturels à l'origine de la couleur des diamants peuvent se produire seuls ou en combinaison, pour créer presque toutes les couleurs de l'arc-en-ciel. Bien que rare, il est ainsi possible que si un diamant présente une déformation plastique (comme pour un diamant rose) et possède également suffisamment d'azote (comme pour un diamant jaune), il en résulte un diamant orange. C'est une preuve supplémentaire que jamais deux diamants naturels ne sont absolument identiques. Le GIA (Gemological Institute of America) répertorie ainsi jusqu’à 1 500 couleurs pour le diamant naturel. Leur valeur dépendra de leur rareté. Mais pas seulement. Plus la couleur est homogène, vibrante et intense, plus le prix et la valeur du diamant de couleur augmente. La taille de la pierre est donc une étape fondamentale. C’est là qu’entre en jeu le savoir-faire du lapidaire. À lui de choisir la taille la plus adaptée (coussin, ovale, etc.) pour magnifier au mieux la couleur.



Alors que tous les diamants de couleur naturelle sont beaux, ce qui les rend extraordinaires est leur extrême rareté. Sachant que tous les diamants d'un carat et plus récupérés en un an ne remplissent qu'un ballon de yoga, les diamants naturels de couleur particulière ne représentent que 0,4 % de tous les diamants classifiés au cours de ces 20 dernières années. Comme le souligne le Natural Diamond Council, pour 100 tableaux de Picasso mis aux enchères, on ne trouve sur le marché qu'un seul diamant bleu naturel. Ces diamants naturels sont, de toute évidence, un cadeau remarquable de Mère Nature.




Un luxe authentique

Liés au luxe authentique, ces diamants naturels d’exception ont également une valeur éthique. Ils sont extraits des mines dans le respect absolu des meilleures pratiques internationales en termes de durabilité, de santé, de sécurité, d’environnement et de relations intercommunautaires.


Manufacturés par la Terre, écoresponsables, traçables, rares, précieux, ils répondent aux critères des consommateurs d’aujourd’hui. 42 % envisagent d’acheter un diamant. 65 % d’entre eux ont entre 25 et 34 ans*. Ce n’est pas un hasard…


* étude OpinionWay 2020 pour le Collectif Diamant


www.naturaldiamonds.com/fr