top of page
Rechercher
  • violetteclaudie

BEAUREGARD : LILI BOUTON


Beauregard continue de repousser les limites de l'horlogerie féminine, offrant des créations qui transcendent les tendances et repousse les limites de l’art joailler. Cette fois, la marque choisit de travailler les plus beaux rameaux de corail rouge de Naples pour habiller son modèle Lili Bouton.

 

Le corail rouge de Naples ... Catalyseur de légendes, façonné dès le néolithique, célébré depuis l’antiquité ; sculpté, poli depuis des siècles ; à la renaissance, de nombreux objets d’art étaient déjà réalisés en corail rouge pour les différentes cours royales d’Europe du fait de son abondance entre la Sardaigne et la Sicile.

On raconte que les habitants de Torre del Greco, près de Pompéi dans la Province de Naples, ont toujours eu un goût prononcé pour le rouge inégalé du corail, leur « Trésor rouge », celui qui dans la mythologie grecque, jaillit jadis de la tête de la Méduse tranchée par Persée et qui, dit-on, devint corail au contact des algues de la Méditerranée. Associé à cette légende, l’ancien village de pêcheurs italien est devenu depuis la capitale mondiale du Corallium rubrum, son nom scientifique.



Si certains le disent porte-bonheur, la couleur du corail rouge de Naples l’a historiquement associé à l’amour passion. Les esthètes vantent les mystères de sa teinte, entre l’orange et le rouge. Les historiens de l’art aiment à rappeler qu’il est une splendeur travaillée par les meilleurs orfèvres depuis le XVème siècle, du Tibet à l’Égypte, bien au-delà des frontières du bassin Méditerranéen.

 

De nos jours, le corail rouge de Naples est rare et très précieux. La pêche est strictement réglementée, parfois à plus de 100 mètres de profondeur, et pendant seulement 4 mois de l’année. Le corail rouge ne grandit que d’1 cm tous les dix ans. Sa rareté fait aussi sa grande valeur.

 

 Chacun des pétales de Lili Bouton corail rouge de Naples a été réalisé en interne par les « mains du miracle » de Beauregard. Contrairement aux autres grands noms de la place, Beauregard maitrise totalement en interne dans son propre atelier toutes les étapes de la fabrication du cadran, prêt à recevoir le mouvement de bienfacture suisse.

 

L’atelier d’Alexandre Beauregard à Montréal (en photo ci-dessous) est un lieu magique où la matière prend vie, transformée par ses mains habiles. Il crée ses propres outils, ses machines, dans une quête incessante d'expression artistique. C'est ici qu'il trouve une liberté totale.



Ainsi, pour Lili Bouton corail rouge de Naples, taille, façonnage, polissage, assemblage, contrôle, la magie opère... chaque cadran effeuillé de 36 pétales est unique grâce à cette matière splendeur de la nature, qui procure la même émotion qu’une robe de haute couture donnant vie à des mètres d’étoffe. C’est la même démarche, la même quête de la perfection esthétique absolue. Un travail rare comme il ne s’en fait plus aujourd’hui.

 






Avec trois sélections au Grand Prix d’Horlogerie de Genève en 2018, 2020 et 2023, aux côtés des plus grands dont Hermès et Van Cleef & Arpels, l’univers Beauregard déploie une esthétique qui sublime la perfection technique.  

 

Comentários


bottom of page