Rechercher
  • violetteclaudie

BOUCHERON : HISTOIRE DE STYLE « NEW MAHARAJAHS »

En 1928, Boucheron réalise pour le Maharajah de Patiala la plus importante commande spéciale de toute l’histoire de la place Vendôme. En 2022, Claire Choisne, Directrice des Créations, rend hommage à ce trésor en créant pour la maison « New Maharajahs » et écrit ainsi une nouvelle page de son histoire de style.


Il était une fois le Maharajah de Patiala

Le 2 août 1928, la place Vendôme bruisse de l’arrivée de Bhupindar Singh. Le Maharajah de l’état de Patiala est venu à Paris accompagné de ses quarante serviteurs. Trente-cinq suites ont été réservées au Ritz pour les accueillir. Le Maharajah est un colosse - il mesure près de deux mètres - connu pour son goût immodéré des bijoux. Nul ne sait encore chez quel joaillier il se rendra. En ce jour estival, escorté de gardes sikhs qui portent six coffres de fer, Bhupindar Singh traverse la place Vendôme et pousse la porte de chez Boucheron. Il est accueilli par Louis, le fils de Frédéric Boucheron. Il recense dans les six coffres de fer : des diamants, des rubis, des émeraudes, des perles par milliers. Pour ces joyaux, Louis Boucheron imaginera 149 dessins. Collerettes en émeraudes et diamants, colliers à plusieurs rangs de perles fines et de pendeloques d’émeraudes, ceintures recouvertes de pierreries… Les parures créées par Boucheron demeurent inoubliables.

Les nouveaux Maharajahs

« Cette commande du Maharajah de Patiala relève du conte de fées, elle m’a toujours fait rêver, confie Claire Choisne. Nous avons conservé dans nos archives les 149 dessins dont je me suis inspirée pour cette collection. J’ai souhaité transposer ces modèles au XXIème siècle et les réinventer pour lesMaharanis et Maharajahs d’aujourd’hui, les femmes et les hommes qui veulent exprimer leur personnalité et leur style. »

Pour ces New Maharajahs, le studio de création a mis en lumière des designs faisant référence à des éléments symbolisant l’Inde ancestrale, fleur de lotus, ornements de turban, bracelets de mariage- aux côtés de techniques traditionnelles comme celle de la glyptique, cet art qui consiste à graver des pierres. Pour répondre à sa vision créative et résolument contemporaine, Claire Choisne a fait le choix radical de la pureté par le blanc et la transparence, et des jeux d’échelles qu’elle transpose naturellement sur des femmes comme sur des hommes. Dans cette Histoire de Style, la parure pour paraître devient un bijou reflétant la singularité de chacun. Les couleurs s’estompent jusqu’à une métamorphose monochrome. Purifiés de leur polychromie originelle, de l’opulence à la délicatesse, ces nouveaux Maharajahs écrivent la nouvelle Histoire de Style de Boucheron.









PARURE NEW MAHARAJAH, le sacre de l’émeraude.

« Seule parure en couleur de la collection, elle raconte l’histoire de la commande du Maharajah de Patiala sans le poids de l’Histoire avec un grand H...» observe Claire Choisne.

La parure est composée d’un collier et d’une paire de boucles d’oreilles Platine, diamants, émeraudes, cristal de roche



COLLIER NEW MAHARAJAH

Neuf émeraudes de Colombie, totalisant près de 40 carats, composent le motif central qui peut être porté en broche. Ainsi transformé, le collier devient une collerette soulignée d’un rail d’émeraudes baguette dont la somptuosité sinueuse suit chaque mouvement du corps. Afin d’alléger ce collier sans en altérer la beauté, Boucheron a remplacé les gemmes vertes, placées aux extrémités du modèle de 1928, par des diamants. Ces derniers sont recouverts de cristal de roche qui démultiplie leur éclat et accentue leur fluidité.


BOUCLES D’OREILLES NEW MAHARAJAH

À nouveau inspirée par un collier de la commande de 1928, Claire Choisne travaille cette fois sur les jeux d’échelle en imaginant cette paire de boucles d’oreilles en platine et émeraudes. Leur forme reprend, à l’identique, celle du collier du Maharajah que le studio de création a ramené aujourd’hui à l’échelle de l’oreille. Montées en soleil, ces tiges serties de diamants se terminent par 58 gouttes d’émeraudes d’un vert hypnotique



COLLIER NEW MAHARANI, le lotus en majesté.

Célébrant ce motif floral, ce choker monochrome se joue des pleins et des déliés de l’or blanc pour dessiner sur la peau une dentelle de diamants où brille un diamant central, taille coussin, de 4,08 carats. L’exquise délicatesse de cette pièce a requis toute l’expertise des joailliers de l’atelier du Boucheron. « Pour que ce motif ne soit pas trop dense, nous avons ciselé les proportions par le vide et nous avons associé les diamants à du cristal de roche, » précise Claire Choisne. Ce collier transformable se distingue par son élégance, aussi remarquable en version ruban qu’en simple ras-du-cou. Il se coordonne à une paire de pendants d’oreilles aérienne en diamants et cristal de roche qui, une fois réunis, représentent les deux parties de la même fleur de lotus












Bague New Maharani

Cristal sertie d’un diamant coussin de 1,60 ct, pavée de diamants et de cristal de roche, sur or blanc. Bague dans la tradition du multiporté*








NEW SARPECH, volutes ornementales.

Cet « ornement de turban », « Sarpech » en version originale, devient un bijou de cheveux ou une broche dans les yeux de Claire Choisne. Une interprétation contemporaine des aigrettes que les Maharajahs arboraient fièrement au début du siècle dernier. Serties de diamants, les volutes de ce modèle sont soulignées par la présence de diamants taille rose. Bijou de cheveux sertie d’un diamant taille rose de 1,27 ct, d’un diamant taille rose de 0,68 ct, pavée de diamants, sur or blanc. Bijou de cheveux dans la tradition du multiporté.
















Porté broche New Sarpech. Porté broche New Sarpech.


www.boucheron.com