Rechercher
  • violetteclaudie

BREGUET : REINE DE NAPLES CŒUR


Avec délicatesse et subtilité, et à l’approche de la Saint-Valentin, Breguet anime le visage de la Reine de Naples d’une nouvelle invention : une aiguille en forme de cœur changeant. Ses courbes se développent ou se concentrent, comme par magie et tout en douceur, selon leur course sur le cadran à l’ovale étiré. Or rose et diamants avivent l’éclat de cette création épurée, empourprée de notes vermeilles. Cette édition limitée de 28 pièces numérotées, accompagnée d’un petit sac à main en guise d’écrin, est réservée à une sélection de boutiques.


Première montre-bracelet jamais réalisée, la création N°2639 fut un trésor d’inventivité dès ses origines, en 1810. Breguet choisira de s’inspirer de ce modèle avant-gardiste et de la cliente à l’origine de sa commande, Caroline Murat, Reine de Naples, pour son emblématique collection contemporaine.

Aujourd’hui, pour sa nouvelle création dédiée aux femmes et à l’amour, la maison a imaginé un nouveau procédé protégé par plusieurs brevets. La magie d’un ingénieux mécanisme modifie la forme de cœur de l’aiguille des minutes – décentrée à 6 heures – selon sa position sur le cadran ovoïde. Breguet, qui a toujours développé pour les femmes des montres particulières qui leur étaient spécialement dédiées, est ainsi fidèle à son histoire et à sa culture. Pour cette nouvelle création, les courbes s’étendent lorsque l’aiguille parcourt la moitié supérieure du cadran et se resserrent sur sa partie inférieure. Un véritable cœur qui bat… Un cadran épuré fait la part belle à ce spectacle d’une grande finesse et d’un grand romantisme. Des touches de rouge vermillon intensifient les lignes du tour d’heures, le bracelet en cuir ainsi que la couronne, ornée d’un rubis. Or rose et diamants complètent cette composition aussi luxueuse qu’exclusive.

Pour le visage de cette nouvelle Reine de Naples, Breguet a choisi la voie de l’épure. L’aiguille des minutes en forme de cœur se déploie sur un cadran en saphir, laqué de blanc sur le fond, pour un effet translucide tout en douceur et en subtilité. Son extrémité, marquée d’un fin cœur rouge, indique les minutes sur le tour d’heures, ponctué de cœurs discrets aux 5 minutes. Pour favoriser la lisibilité, chère à Breguet, les chiffres des quarts se distinguent par leur taille et leur liseret, laqué de vermillon. L’heure, indiquée par une goutte de laque pourpre, apparaît au centre grâce à un guichet. 128 diamants sont sertis sur l’or rose du réhaut et de la lunette. Le sertissage de la boucle déployante, également en or, fait écho à l’éclat de la boîte, pour un total d’environ 0.94 carat.

Dernière invention de la Maison, l’aiguille des minutes à longueur variable est composée de deux bras indépendants, capables de se déformer grâce à un ingénieux jeu d’engrenages, pour dessiner un cœur plus étiré à 12 heures et plus arrondi à 6 heures. Doté d’une came de forme ovoïde – en miroir aux courbes si caractéristiques de la Reine de Naples – le mécanisme imprime à chacun de ces bras une vitesse différente. Quatre brevets protègent cette création imaginée exclusivement pour la Reine de Naples. Les rouages de cette complication, tout comme l’entier des composants du calibre, sont tous terminés avec soin à la main, selon la tradition Breguet – qu’ils soient visibles ou invisibles au regard. Le fond saphir de la boîte en or rose dévoile la marche du calibre, le 78A0. Sur le pourtour en or est gravé le numéro individuel de la montre, consigné dans les archives de la maison, tenues depuis la fin du 18e siècle.

Avec la Reine de Naples Cœur, Breguet évoque la magie de l’amour, grâce à une aiguille inédite dessinant un cœur à la forme changeante. L’alliance délicate et inattendue de la technique et du romantisme.


Un peu d’histoire….

La montre d’une Reine

Durant son règne sur Naples, Caroline Murat, jeune sœur de Napoléon Bonaparte, soutient largement les arts et fera l’acquisition de plus de 30 montres et pendules Breguet. En 1810, l’horloger établi Quai de l’Horloge à Paris commence une création inédite pour la Reine de Naples : une montre conçue pour se porter au poignet. Il s’agit de la première montre-bracelet conçu spécialement pour cet usage. De sa livraison en 1812 à ses réparations en 1849 puis 1855, les archives Breguet retracent l’histoire ainsi que les caractéristiques de cette montre aujourd’hui disparue. D’une grande finesse, cette création de forme oblongue au cadran d’argent guilloché comprenait plusieurs complications : une répétition, une phase de Lune, mais aussi un thermomètre. Enfin, un bracelet en cheveux garni de fils d’or permettait de la porter autour du poignet.


www.breguet.com/fr