Rechercher
  • violetteclaudie

CHARLES GIRARDIER PRÉSENTE 1809 DARK GREY 37 MM - VALSE DE DIAMANTS


Récompensée au GPHG 2020 dans la catégorie Complication Dames, Charles Girardier déploie sa collection 1809 avec une nouvelle version féminine de son tourbillon volant à Signature Mystérieuse. La 1809 Dark Grey 37 mm montre l’étendue des possibilités offertes par cette pièce compliquée et raffinée, exécutée selon les meilleures techniques d’artisanat d’art. Son exceptionnel cadran en émail grand feu paillonné et son mouvement de haute horlogerie forment une combinaison rare. Les initiales C et G, serties de diamants et animées par la Signature Mystérieuse, prolongent sa cage de tourbillon et sa lunette ornés de diamants dans une danse de lumière. La 1809 Dark Grey 37 mm est dédiée aux femmes raffinées, qui sauront prendre la mesure de sa substance.

.

Les montres à complication pour dames, fabriquées selon les techniques des métiers d'art, sont le premier domaine d'expression de Charles Girardier. En mêlant histoire, horlogerie et artisanat d'exception, la 1809 Dark Grey 37 mm rassemble le meilleur de la marque, et en particulier son sens du raffinement à la fois visible et discret. Visible par l'emploi de matériaux et pierres précieuses, discret par une exécution de haut vol dont les détails ne sont visibles que de près.

Premiers battements

Créée en 2018 par le genevois Patrick A. Ulm, la marque est la résurrection du travail de Charles Girardier L'Ainé. En 1809, ce genevois était reçu Maître Horloger et produisait déjà des montres de poche ouvragées, aux cadrans figurant des scènes finement peintes. C'est en tombant nez à nez avec l'une de ses créations, en Angleterre, dans le musée Agatha Christie, que Patrick A. Ulm entamait les recherches qui aboutirent à la création de Charles Girardier.

Lors du Grand Prix d'Horlogerie de Genève 2020, et pour sa première apparition publique, sa montre Tourbillon Signature Mystérieuse « Fleur de Sel » remportait le prix Complication pour Dames. C'est sous l'appellation 1809 que cette pièce sertie et compliquée connait de nouvelles déclinaisons dont la première, la 1809 Dark Grey 37 mm, mêle cadran en émail grand feu paillonné, tourbillon volant et une animation exclusive.


Lumière en mouvement

En effet, les montres Charles Girardier se distinguent par leur « Signature Mystérieuse ». Hommage direct au fondateur éponyme, ce paraphe détourné prend ici une forme mobile, brevetée par Charles Girardier. Dans le médaillon situé à midi sur le cadran, deux éléments mobiles tournent librement sur eux-mêmes. Ils dessinent un C et un G entrelacés, stylisés, que Charles Girardier a choisi de façonner en or rose et de sertir de diamants. Ils tiennent lieu de signature puisque le nom de la marque n’apparait pas sur le cadran. À la demande du client, cette signature peut devenir sienne, et être réalisée sur mesure, selon ses requêtes particulières.


L’art de la lumière

La boîte de la 1809 Dark Grey mesure 37 mm de diamètre pour une épaisseur totale de 11,8 mm. Ses godrons polis et ses flancs satinés créent un contraste de textures qui en souligne le profil. Ses cornes sont le prolongement des courbes de la carrure. L’ensemble est réalisé en or rose 5N, le plus rose de tous. La lunette éclaire toute la 1809 Dark Grey 37 mm de ses feux. Elle est sertie d’un total de 60 diamants de taille brillant. Une dernière pierre précieuse, en cabochon cette fois, orne la couronne.

Au dos, cette boîte révèle une touche d’importance.

Charles Girardier vient en effet d’obtenir le droit d’apposer son Poinçon de Maître sur ses propres créations. À côté des mentions légales, les initiales CG sont apposées dans l’épaisseur de l’or, signant discrètement la montre.

Visage d’art

Le cadran de la 1809 Dark Grey 37 mm inscrit Charles Girardier dans un cercle très restreint de marques qui savent proposer une exécution à la fois du meilleur goût, et d’un niveau d’exigence extrême.

Il s’agit d’un cadran en émail grand feu de couleur gris foncé, ou dark grey, au motif de fond en arabesque et qui contient des paillons.

En forme dite « Fleur de Sel », proche de la fleur de lys de la couronne de France, ces minuscules formes sont en argent pur.

Le cadran démarre avec une plaque en or massif, une matière propre à recevoir les meilleurs émaux.

Elle est façonnée de manière à laisser leur place à l’ouverture sur le tourbillon à 6 heures, et sur la Signature Mystérieuse à midi. La surface restante est gravée d’un motif en arabesque qui est un thème graphique récurrent de la 1809 Dark Grey 37 mm. Puis l’application de l’émail commence.


Noblesse du feu

Entre chaque couche, l’émailleur glisse le cadran dans un four chauffé à 800 degrés Celsius, une température ultra haute (d’où le terme grand feu), qui vitrifie la pâte d'émail. L'opération est répétée un total de huit fois, dont les deux dernières revêtent une importance particulière. Sur l'avant-dernière couche, le cadranier dépose un à un les paillons d’argent.

Ces paillons représentent un artisanat ancestral, presque perdu, qui ajoute des motifs ornementaux, précieux et en relief dans l'épaisseur même de l'émail. Ils sont réalisés dans le même atelier que le cadran, une pratique rarissime. L'argent pur a été choisi car il est à même de résister aux très hautes températures. Après que ces paillons ont été délicatement agencés, la dernière touche d’émail est posée. Transparente, cette couche est dite de fondant, et sa texture dense et dure recouvre l’ensemble comme un vernis inaltérable.



Cœur noble

Utilisé dès les débuts de Charles Girardier en 2020, le calibre CG 1809 procure une part conséquente de son prestige à la 1809 Dark Grey 37 mm. Ce mouvement offre côté cadran un tourbillon sans pont supérieur. Il est de type volant et sa rotation permanente, principe qui définit le tourbillon, est donc offerte au regard sans obstacle. Pour souligner à la fois la nature mécanique de Charles Girardier, rappeler sa lunette sertie et le raffinement de cette collection féminine, la cage du tourbillon a été sertie. Cette pratique rarissime, que peu osent entreprendre, crée littéralement un tourbillon de lumière.

Une fois retournée, le dos de la 1809 Dark Grey 37 mm révèle l'étendue de la performance de haute horlogerie que représente ce calibre. Son grand pont, d'un seul tenant, occupe presque les deux tiers de la surface visible. Il s'agit là d'un héritage de la construction des montres Charles Girardier du 18e siècle, que la marque contemporaine reprend et en y ajoutant des finitions tout aussi inhabituelles. Au lieu des traditionnelles Côtes de Genève ou satinages, la marque a opté pour un grenage, technique entièrement manuelle, qui restitue une surface mate grâce à l'application d'une poudre d'argent à la brosse. Les autres ponts visibles, et en particulier celui qui maintient le tourbillon par le dessous, portent aussi ce grenage.


Vue sur cœur

À nouveau, on note l'absence d'obstacle sur cette face de la 1809 Dark Grey 37 mm. En effet, le calibre CG 1809 est à remontage automatique, mais sans rotor central, qui en obstruerait la vue et gâcherait le spectacle de la mécanique. Ce remontage est effectué par une masse annulaire, qui tourne en périphérie du mouvement et s'inscrit dans sa hauteur. La construction du calibre CG 1809 lui permet d’œuvrer sans le moindre bruit. À la vue dégagée s'ajoute un gain d’épaisseur louable pour une pièce féminine. Ce rotor évolue autour d'un environnement fait de textures mattes, d'angles polis et de vis bleuies.

Cependant, le calibre CG 1809 n'est pas dénué de rotor. En effet, le Signature Mystérieuse est basée sur une petite masse oscillante, utilisée non pas pour le remontage mais pour animer les initiales C et G. Un composant rotatif est marqué d'une moitié de la signature, tandis que l'autre, de la taille d'une aiguille, tourne indépendamment. Quand le bras se met en mouvement, les deux pièces se meuvent et occasionnellement, s'alignent. Ce système fait l'objet d'un dépôt de brevet.

Au cœur de Genève

Pour réaliser ce calibre exceptionnel, Charles Girardier a choisi de s'associer avec l'un des meilleurs fabricants de haute horlogerie. Timeless est un spécialiste des composants horlogers, basé dans le Canton de Genève, où il développe, construit l'ensemble des composants et assemble ses mouvements. Le calibre CG 1809 est intégralement manufacturé en Suisse. Il ne mérite pas seulement l'appellation Swiss Made, mais à quelques composants près, celle de Made In Geneva.

La pratique qui consiste à faire des montres une œuvre collaborative a toujours été un principe fondamental dans l’horlogerie suisse. La notion d'intégration verticale est toute récente. En tant que Maître Horloger, Charles Girardier lui-même ne réalisait pas l'ensemble de ses montres mais savait trouver pour chaque élément d'habillage l'artisan qui allait savoir lui fournir la meilleure prestation. Cette pratique continue de garantir à la Maison Charles Girardier des exécutions de haute tenue de sa vision horlogère, élégante et qui n'appartient qu'à elle.

https://charles-girardier.com