Rechercher
  • violetteclaudie

CHOPARD : HAPPY SPORT JOAILLERIE



En moins de trente années d’existence, elle est devenue une référence de l’horlogerie et s’est imposée comme une icône grâce à l’audace de son design. La montre Happy Sport et ses mythiques diamants mobiles se réinventent dans deux versions joaillières, qui subliment le diamant grâce un serti à chaton. Cette nouvelle prouesse technique donne plus de légèreté et de lumière aux diamants. Les Happy Sport Joaillerie sont proposées en or éthique blanc ou rose. Et bien sûr, elles renferment un mouvement automatique entièrement manufacturé par Chopard, le calibre 96.17-C, qui garantit une excellence mécanique digne de cette fière icône.

La Happy Sport met ses habits de lumière. Si, avec les diamants mobiles,


Chopard a réussi la prouesse de libérer les diamants en les faisant tourner librement entre deux glaces saphir, les artisans de la maison réussissent aujourd’hui la prouesse de les exposer encore davantage à la lumière grâce à un serti à chaton, plus aéré. En lieu et place de la traditionnelle capsule d’or à fond toupie qui retient les diamants mobiles et leur permet de tourner sans se renverser, les chorégraphes de Chopard sont parvenus à faire emploi d’un serti à chaton grâce auquel les pierres sont retenues par seulement cinq griffes sur les côtés. La lumière pénètre davantage dans ces diamants décidemment heureux dont l’éclat est amplifié grâce à l’exposition d’un plus grand nombre de facettes. Le même procédé de sertissage est également employé sur la lunette et sur les index du garde-temps, pour un résultat à la fois riche et gracieux.

Le boîtier de 36 millimètres de ces nouvelles versions joaillières de la Happy Sport, également entièrement pavé de brillants, est en or 18 carats d’origine éthique, avec une première option en or blanc qui crée une délicieuse harmonie avec l’éclat des diamants, et une seconde en or rose pour plus de contrastes.





Sous les deux glaces saphir au cœur desquels dansent les traditionnels diamants mobiles – au nombre de sept sur ces deux Happy Sport Joaillerie – la cadran en nacre perlée a été minutieusement guilloché, un signe de haute facture qui témoigne de l’attention portée aux détails par Chopard.

Au cœur des Happy Sport Joaillerie, Chopard a choisi d’installer son mouvement automatique ultrafin 96.17-C, décliné du tout premier mouvement créé par Chopard Manufacture. Entièrement conçu par les ateliers de la maison qui en assemblent les 167 composants, il offre une réserve de marche confortable de 65 heures. Preuve que la maison Chopard, réputée pour son expertise dans les montres joaillières, soigne avec une égale maîtrise l’esthétique et la technique.

Au panthéon des grands classiques de l’horlogerie, les garde-temps Happy Sport sont parvenus à s’imposer en moins de trois décennies grâce au trait d’audace de Caroline Scheufele, aujourd’hui coprésidente et directrice artistique de Chopard. En 1993, mue par sa créativité foisonnante et par l’esprit du temps, elle imagine la première montre pour dame alliant l’acier et les diamants mobiles. Une montre sport-chic, qui incarne pleinement son époque et épouse les mouvements des femmes qui la portent.


Mouvement :


Mécanique à remontage automatique : Chopard 96.17-C

Nombre de composants : 167

Diamètre : 27.40 mm

Epaisseur : 3.30 mm

Nombre de pierres : 29

Fréquence : 28'800 A/h (4Hz)

Réserve de marche : 65 heures

Ponts décors Côtes de Genève

www.chopard.com

FNAMAC

22, Avenue Franklin Roosevelt

75008 Paris

Tél: 01.53.77.29.00

contact@fnamac.com