Rechercher
  • violetteclaudie

DISPARITION DE GUY BOURGEOIS



« Nous avons appris avec tristesse le décès de Guy Bourgeois survenu le 7 avril 2020, des suites de son infection par le coronavirus. Ainsi s’est achevé un parcours singulier, à la croisée du commerce et de l’engagement collectif pour de nombreuses causes, dont les arts de la table. Issu d’une longue tradition commerçante qui, sur la trace d’un mystérieux wagon égaré dans les affres de la situation née de la guerre de 1870, mena sa famille de Lorraine à Orléans, sans pour autant pousser le parallèle avec Jeanne d’Arc jusqu’à Rouen et le sort funeste qui l’y attendait.

Son chemin a croisé le nôtre lorsque, il a près de 20 ans, il entreprit avec Elisabeth Leick (Arc) et Fréderic Bernardaud de regrouper en une même famille, forte parce qu’unie, l’ensemble des composantes des arts de la table, fabricants comme distributeurs, leaders mondiaux comme indépendants, acteurs du luxe comme du quotidien. Cette vision s’incarna à Limoges avec le soutien de son compère d’HEC, Alain Petitjean. Et les trois croisés de lancer leur quête qui les mènera à relever le défi de la refondation sur ces bases du Comité des Arts de la Table (CAT), avec le prompt renfort du CPDHBJO que Michel Rouget (Ercuis/Raynaud) connaissait de par son activité d’orfèvre et avait mis en lien.

Ainsi émergé et s’est structurée la famille des arts de la table, ses membres apprenant à se connaitre, partageant une communauté de destin et une envie de le prendre en main par l’action collective. Le cœur de ce réseau battait à Orléans où toute information qui faisait vibrer la toile tendue entre autant de personnes éparpillées de par toute la France transitait immanquablement par Guy Bourgois.

C’est une ambition collective mobilisatrice, novatrice et curieuse qui s’incarna dans différentes opérations : le guide Quand c’est beau, c’est bon – avec 3 chefs qui tous gagnèrent une étoile l’année suivante ! – le Kitchen Lab, le Grand Prix des Arts de la Table, Videz Vos Placards et ses centaines de tonnes de vaisselle récupérée et mise à disposition d’associations caritatives, les premières études du marché français des arts de la table avec I+C, etc.

Ce volontarisme collectif, ayant fait ses preuves au sein du CAT, a connu une nouvelle étape de structuration en 2007 avec l’extension aux arts de la table de la taxe affectée au CPDHBJO – qui en deviendra le Francéclat actuel – et la transformation du CAT en

Confédération des Arts la Table, regroupant organisations professionnelles et entreprises issues non seulement des arts de la table mais également des univers du culinaire et du linge de table. Président du CAT puis de la CAT, Guy Bourgois sera également Vice-président de Francéclat de 2009 à 2017.

Cet hommage ne serait pas complet sans l’évocation des fameux colloques organisés tous les 2 ans, le 1er à Paris, les suivants à Orléans. Rassemblant plusieurs centaines de personnes, les colloques de la CAT sont particulièrement évocateurs de ce qu’était Guy Bourgeois. Moments de réflexion, d’analyse, de proposition, de découverte, de transmission mais aussi moments ô combien créateurs de liens et de chaleur humaine.

Je garde le souvenir du dernier auquel il a participé et sa fameuse soirée au cirque, en particulier ce moment d’émotion où devant sa famille, sa femme, ses enfants, ses petit-enfants, il a retracé cette aventure collective qui fut la sienne, dans le cône de lumière qui avait auparavant éclairé d’autres artistes, équilibristes et jongleurs.

Nous présentons toutes nos condoléances à ses proches et en particulier à sa fille Benoîte avec laquelle nous avons partagé une bonne partie de cette aventure. »

Hervé Buffet, Délégué Général de Francéclat

FNAMAC

22, Avenue Franklin Roosevelt

75008 Paris

Tél: 01.53.77.29.00

contact@fnamac.com