top of page
Rechercher
  • violetteclaudie

ÉTAT DES LIEUX DES MARQUES ÉMERGENTES



Au-delà des grandes maisons de la place Vendôme, le marché de l’horlogerie, de la bijouterie/joaillerie et des arts de la table s’enrichit chaque année de nouvelles marques

audacieuses et créatives. À leur tête, des entrepreneurs passionnés et inspirés, aux profils très hétéroclites. Qui sont-ils ? Quels sont leurs business model, leurs défis, leurs rêves et leurs ambitions ?

Parce qu’accompagner les marques, c’est avant tout soutenir leurs dirigeants et leur vision, Francéclat, en partenariat avec l’agence NellyRodi™, a construit une mission exploratoire inédite pour en apprendre plus sur eux. Intitulé « Diagnostic Communautaire », celle-ci a permis de donner la parole à ces entrepreneurs, afin de leur proposer un accompagnement adapté. La participation active de près de 200 d’entre eux a permis, dans un premier temps, d’en dresser des portraits précis.

Identifier les marques émergentes pour mieux les comprendre

Tout a commencé par un véritable travail de fourmi, afin d’identifier et de créer du lien avec la

nouvelle génération de créateurs sur les 3 secteurs couverts par Francéclat. Après plusieurs mois de recherche, 680 ont été recensées et 180 ont accepté de s’inscrire dans le diagnostic communautaire, qui s’est déroulée en plusieurs étapes.

Étape 1 - Un premier questionnaire factuel a permis à Francéclat de réaliser un diagnostic fin de l’état du marché : chiffre d’affaires, nombre de salariés, business model, posi6onnement produit, enjeux…

Étape 2 - 110 dirigeants ont participé aux ateliers, réunissant les entrepreneurs par secteurs.

Répartis dans 6 workshops sectoriels, ils ont permis de creuser les sujets et d’obtenir une vision cohérente de cette nouvelle garde de la création française.


Des marques majoritairement parisiennes et premium

Premier enseignement remonté : l’ancienneté moyenne des marques représentées dans la mission exploratoire est de 7,2 ans, quand 15 % ont moins de 2 ans. 9 entrepreneurs sur 10 se considèrent comme des créatifs, dont près de 1 sur 2 y associe une vision business. La grande majorité a établi son siège social dans la région parisienne (74,6 %). La capitale de la mode et du luxe porte donc toujours haut sa réputa6on d’excellence dans le domaine des industries créatives.


La joaillerie (44,4 %) et la bijouterie fantaisie (40,8 %) sont les catégories les plus représentées au sein de ces nouvelles marques. 9 % se tournent vers l’horlogerie, tandis que 15,4 % optent pour les arts de la table. Enfin, 7 répondants sur 10 se positionnent sur le segment des marques créatives ou premium.


Des entrepreneurs relativement isolés

Autre enseignement de travail exploratoire : la solitude de ces jeunes entrepreneurs. 42 % travaillent, en effet, en solo. Et, lorsque des équipes les entourent, elles restent relativement restreintes. Ainsi, parmi les répondants comptant plus d’une personne dans leur équipe, la grande majorité (64 %) a moins de 5 salariés.

C’est sur le segment de la joaillerie et de la bijouterie fantaisie, que l’on constate le plus de créateurs sans collaborateurs, respectivement 41 et 49 %. En revanche, dans le secteur de l’horlogerie, près de 1 marque sur 2 compte 5 collaborateurs ou plus, contre 21 % au total.



Une majorité de marques en phase de démarrage

Près de 1 répondant sur 2 se déclare en phase de démarrage d’activité. Un tiers des créateurs répondant n’a pas réalisé de chiffre d’affaires en 2020. Un pourcentage qui tombe à 8 % en 2022, preuve que la reprise post-covid a bien eu lieu. La progression s’observe nettement sur les tranches 0-50 K€ et 50 – 250 K€ (+ 10 % entre 2020 et 2022), moins en revanche sur les chiffres d’affaires supérieurs à 250 K€ de CA, qui ne concernaient que 19 % des marques en 2022.


Une distribution à la fois physique et digitale

C’est sur le Web et dans les réseaux de distribution physique que les jeunes marques vendent

principalement leurs créa6ons. ¼ d’entre elles disposent de leur propre e-shop et 23,2 % ont recours aux détaillants multimarques pour revendre leurs créations. C’est le canal digital qui génère le plus de revenus sur la catégorie horlogerie (62,5 % du CA). Le e-shop est, quant à lui, significativement moins rémunérateur pour la filière des arts de la table (11,7 % du CA).


4 grands enjeux de développement pour l’année 2023

Parmi les enjeux identifiés par les marques en 2023, le développement des ventes en ligne (9,5 %), de leur notoriété, de leur communauté sur les réseaux sociaux (9,3 %) arrivent en première position. Ils sont suivis par le développent du réseau de vente wholesale (7,8 %). Le recrutement, le développement d’actions sociales et environnementales, ainsi que l’ouverture de points de vente apparaissent comme des objec6fs secondaires, à des niveaux équivalents.


Un développement des compétences business nécessaire

Dans ces mé6ers créatifs, la passion est souvent à l’origine de la naissance d’une marque : une réalité qui se reflète dans les compétences et lacunes identifiées par les dirigeants. Ainsi, 78 % des répondants s’estiment peu à l’aise pour lever des fonds ou optimiser leur direction financière (1 sur 2).

En ce qui concerne le développement de leur activité, 62 % des entrepreneurs se déclarent peu compétents pour conquérir de nouveaux territoires, notamment à l’export. Près de la moitié (49 %) avoue même être en difficulté pour trouver de nouveaux revenus en France.

Enfin, 56 % reconnaissent être mal équipés pour développer leurs ventes e-commerce.

Sur la compétence marketing, les réponses sont plus mitigées. 44 % estiment ainsi être des experts sur la définition du positionnement et leur storytelling, tandis que 34 % se déclarent peu compétents pour développer leur notoriété et leur communauté, alors même qu’il s’agit d’un objec6f prioritaire pour eux. En revanche, le niveau d’expertise apparaît plus élevé sur les enjeux d’importance moyenne, relatifs à la création et à l’identité de marque, ainsi qu’à l’organisation de la production.


La mission exploratoire menée par Francéclat et NellyRodi™ a fait émerger les enjeux prioritaires des marques émergentes, sur lesquelles leurs dirigeants ont besoin de soutien. Pour les aider à relever ces défis, le CPDE lance un programme inédit, Émergence, dont l’objectif est de définir, de créer et de déployer des dispositifs d’accompagnement pour soutenir le développement économique des marques émergentes et les inscrire au sein d’un écosystème global.


Apporter des réponses opérationnelles aux enjeux des marques émergentes

Le programme Émergence a été conçu pour répondre à 6 grands enjeux iden6fiés lors de

l’enquête exploratoire :

→ Business : il s’agit de la première préoccupation des jeunes entrepreneurs, qui ont

besoin de monter en compétences sur des sujets comme la stratégie et la gestion financières, la définition de leur business model et les RH.

→ Distribution : aujourd’hui, celle-ci est éclatée, compliquant l’émergence des nouvelles

marques qui arrivent sur le marché. Les entrepreneurs ont besoin d’aide pour rencontrer les bons acheteurs et conquérir de nouveaux marchés.

→ Communication : gagner en notoriété et construire sa communauté est impératif pour

asseoir sa marque et sa légitimité. Une nécessité qui se heurte à un manque de moyens ou de compétences.

→ Production : les filières de la bijouterie, de l’horlogerie et des arts de la table sont

particulièrement dynamiques et donc en tension. La place dans les ateliers de fabrication coûte cher et les jeunes marques, moins puissantes que leurs aînées, craignent de ne pouvoir assurer leur croissance faute de trouver des partenaires pour leur production.

→ Financement : peu de jeunes entrepreneurs sont au fait des aides dont ils pourraient

bénéficier. Ils méconnaissent également les codes du financement et ont besoin d’être accompagnés dans leur recherche de fonds. Éduquer les partenaires financiers aux filières de l’horlogerie, de la bijouterie et des arts de la table, qu’ils méconnaissent, est également un besoin identifié.

→ Réseau : l’isolement des dirigeants est un frein au développement de ces nouvelles marques. Pour grandir, ils ont besoin de pouvoir échanger avec leurs pairs, mais aussi aller vers plus de transversalité pour identifier les bonnes pratiques, ailleurs, et s’en inspirer.


Francéclat se place au service de l’accéléra6on et de la transforma6on des filières qu’il accompagne avec son programme Émergence. L’objectif : apporter des réponses calibrées et très opérationnelles à chacun de ces enjeux. Soutenir les grands de demain, fait en effet partie intégrante de sa raison d’être.


3 GRANDS DISPOSITIFS POUR COUVRIR TOUS LES BESOINS DES MARQUES EMERGENTES

→ Accélérateur Émergence : un tremplin vers la croissance

Cœur du réacteur du dispositif, l’Accélérateur Émergence est conçu spécifiquement pour les marques en phase de structuration, ayant déjà fait leur entrée sur le marché et en recherche d’une croissance organique. Le programme a pour but de faire gagner des années d'expérience et de développement à leurs dirigeants.

Comment ? Fondé sur l’échange et le partage d'expériences entre pairs, Émergence rassemble des entreprises évoluant dans un écosystème similaire, lors de moments forts, pour créer un réseau d'échanges dynamique.

Émergence va également permettre aux dirigeants de renforcer leur capacité de prise de décision et de se forger une véritable posture de leader, tout en leur offrant un parcours totalement personnalisé et adaptable.

Etendu sur 18 mois, cet accompagnement intensif sera proposé à une dizaine d’entreprises, sélectionnées pour leur potentiel de développement et leur ambition. Le programme comprend un suivi individuel visant à challenger l'organisation et son modèle économique, via un parcours conseil adapté à ses besoins. Des journées de formation sur des thèmes fondamentaux, des témoignages, des success stories, des rencontres business et des webinaires viendront enrichir cette proposition. De plus, un comité de mentors, composé d’une dizaine de chefs d’entreprise expérimentés et de personnalités qualifiées, sera créé pour favoriser les échanges tout au long du parcours.


→ Accélérateur Mode & Luxe : un puissant moteur pour les marques émergentes et déjà bien installées

Dans le cadre de son dispositif Émergence, Francéclat s’appuie sur l’accélérateur Mode et Luxe, initié par la filière Mode & Luxe et piloté par Bpifrance. Celui-ci vient renforcer le continuum de solutions dédiées au secteur et vise à soutenir la dynamique de la French Touch.

Dans le cadre de ce programme, les dirigeants sont accompagnés dans la structuration de leur entreprise pour l’inscrire dans une trajectoire de croissance pérenne. D’une durée de 18 mois, il est dispensé par les meilleurs experts dans chaque filière.

Les objectifs de cet accélérateur sont multiples :

• Définir et consolider la stratégie de développement et de digitalisation.

• Structurer le développement technique et la production.

• Intégrer des modes de production durables, responsables et éthiques.

• Développer les ressources, les compétences, et les partenariats techniques.

• Bâtir un univers de marque unique et immersif.

Les conditions pour l’intégrer : réaliser un chiffre d’affaires supérieur à 2M€, employer plus de

10 collaborateurs et avoir au moins 3 ans d’existence.


→ Génération Entrepreneurs : encourager l’innovation

Conscients des défis auxquels font face les jeunes entrepreneurs, Francéclat et les principales

fédérations françaises des filières horlogerie, bijouterie et arts de la table, rejoignent le programme « Génération Entrepreneurs ». Cette initiative collective menée par l’ensemble des incubateurs et accélérateurs français de la filière mode et luxe présente un objectif simple : dispenser un accompagnement de qualité, accessible à tous les porteurs de projets en phase d’amorçage.

Génération Entrepreneurs se compose de six séminaires théoriques et pratiques, étalés sur l’année et conçus pour aider à comprendre, mais aussi à maîtriser les phases essentielles allant de la création à la consolidation de l'entreprise : étapes clés de l’émergence d’une marque, travail sur l’identité, processus créatif, structuration des prix, production, informations juridiques (droits, statuts, aide à la gestion…), etc. Ces événements sont enrichis par de nombreux témoignages et parcours d'entrepreneurs inspirants, ainsi que par des ateliers de « speed dating » avec des acteurs clés du financement. Le programme couvre également les parties liées à la commercialisation et la distribution, avec des discussions autour du plan d'action commercial, du e-commerce, des leviers marketing et des spécificités de chaque canal de distribution.


L’objectif, au-delà d’apporter des expertises clés, est une fois encore celui de favoriser le contact direct avec des entrepreneurs et le partage d’expériences. Les participants à ce programme bénéficieront, en outre, de ressources complémentaires disponibles toute l'année sur la plate-forme Francéclat.


Promouvoir, accompagner, communiquer tout au long de l’année

En plus de ces 3 grands programmes, Francéclat développe, dans le cadre d’Émergence, une série d'actions pour assurer la croissance et la visibilité des jeunes marques et de leurs dirigeants.

• Promotion : organisation de showrooms ; opérations « shop-in-shop » pour présenter les marques à des acheteurs, agents distributeurs et grands magasins ; création de pavillons collectifs sur des salons internationaux…

• Communication : réalisation d’un magazine semestriel, valorisant les marques émergentes autour de portraits d'entrepreneurs et d’histoires inspirantes. Une déclinaison digitale, type newsletter, est également prévue deux fois par an avec un premier numéro début 2024. En plus, des « Press Days » seront organisés pour mettre en avant une sélection de marques émergentes et créatives. Enfin, une série de dîners et d'afterworks thématiques seront organisés lors des moments forts du secteur.

• Production : élaboration d’une cartographie des savoir-faire permettant d'identifier facilement l'ensemble des fabricants, partenaires des filières Francéclat.


À la tête du dispositif Émergence, une spécialiste de l’accompagnement des jeunes marques

Depuis plus de 10 ans, Priscilla Jokhoo développe un accompagnement spécifique pour les marques créatives émergentes. Précédemment à la tête du service Entreprises de la Fédéra6on Française du prêt-à-porter Féminin, elle œuvre depuis septembre 2022 au sein de Francéclat, en tant que directrice du disposi6f Émergence.

Son ambition : accompagner les dirigeants et se mettre au service de leurs marques, ainsi que de leur vision.


Comentarios


bottom of page