Rechercher
  • violetteclaudie

FNAMAC : C.A. (pour informations)


Le conseil d’administration de la Fnamac (Artisans horlogers-bijoutiers) s’est réuni jeudi 21 janvier 2021 en visioconférence sous la présidence de M. Jacques Bianchi.

Les résultats de l’année 2020 ont été commentés et enregistrent globalement un recul. En ce qui concerne la fin de l’année, les ventes sur décembre ont été contrastées selon le positionnement Paris/Province et le type de clientèle, notamment avec l’absence des achats des touristes. Néanmoins malgré les 2 confinements, les contacts ont été maintenus avec la clientèle traditionnelle. Pour les bijoux or, l’attention a été appelée sur la contraction des volumes - notamment pour l’or 750 millièmes – que masque la hausse du cours de l’or.

Le point a été fait sur les actions menées auprès des pouvoirs publics par la Fnamac, en association avec d’autres organisation de la filière comme l’Union de la Bijouterie Horlogerie (détaillants), Francéclat et France Horlogerie dans le cadre de la crise Covid-19. Force est de constater que le Gouvernement n’a pour l’instant pas porté toute l’attention requise aux demandes spécifiques portées par nos professions, contrairement à d’autres secteurs.

Le conseil a ensuite examiné plusieurs sujets en cours ou à venir pour l’artisanat :

▪ indication géographique IG Grenat de Perpignan : une dizaine d’entreprises ont été homologuées mais la communication envisagée a été suspendue en raison de l’épidémie liée à la Covid-19. Sous réserve des contraintes sanitaires, il sera étudié l’opportunité de participer au salon du made in France ainsi qu’une présentation plus spécifique sur Paris au cours du 2e semestre.

▪ plateforme filière numérique : le point a été fait sur les propositions qui ont été formulées pour la création de celle-ci tant sous les aspects localisation des artisans que communication.

▪ pièces de rechange : les administrateurs ont été informés sur l’état d’avancement de la procédure initiée par la société britannique Cousins à l’encontre du Swatch Group sur la délivrance des pièces de rechange, la décision du tribunal étant attendue pour mars prochain. Par ailleurs, la mise en œuvre de la réglementation française sur la mise à disposition des pièces de rechange et la création d’un indice de réparabilité des produits constituent un point d’intérêt majeur pour les artisans.

▪ Entreprises du patrimoine vivant : un certain nombre de dossiers EPV ayant été rejetés, la Fnamac va en examiner les motifs afin d’ajuster les demandes afin de les représenter aux pouvoirs publics.

Un échange a ensuite eu lieu sur la nécessité de mieux valoriser et porter le message des artisans dans le cadre de la filière, y compris dans les actions collectives et le financement des artisans. À cet égard, il a été relevé l’intérêt de la concertation croissante de l’Union de la Bijouterie Horlogerie, de France Horlogerie sur certains sujets transversaux pour la filière horlogère française.

La date de l’assemblée générale (juin) devrait être arrêtée lors d’un conseil fin mars en fonction de l’évolution des conditions sanitaires, l’unanimité s’est en effet portée sur une réunion en présentiel.


www.fnamac.fr

FNAMAC

22, Avenue Franklin Roosevelt

75008 Paris

Tél: 01.53.77.29.00

contact@fnamac.com