top of page
Rechercher
  • violetteclaudie

L’ATELIER DU TANTALE

Vous ne connaissez peut-être pas encore le tantale, ce métal de couleur gris-basalte dans la masse. Pourtant, près d’une cinquantaine de bijoutiers-joailliers haut de gamme proposent déjà une collection de bijoux en tantale dans leur point de vente avec un succès croissant.

Employé pur (Ta999), d’une relative rareté, ce métal sombre présente de nombreuses similitudes avec les métaux nobles employés traditionnellement en bijouterie. Excellent conducteur et insensible aux acides comme le platine, plus dense que l’or 750 ‰, sa température de fusion est également bien supérieure (3017 C°).

Plus que précieux, c’est un métal extrême ! Le Tantale est 10x plus dur à travailler que le platine, 100x plus que le titane. Pourtant, il est possible de le sertir de diamants et de le mettre à taille (+2/-2 numéros).

« Les premiers à avoir employé le tantale dans notre profession sont Vacheron-Constantin et Hublot pour la réalisation de boîtiers de montres exceptionnels.

Le Tantale répond à une attente des consommateurs pour un métal sombre, exclusif et de haute qualité. Sa couleur très tendance séduit les plus jeunes, votre clientèle de demain.

Le Tantale a tout à fait sa place dans une vitrine de bijouterie-joaillerie. Nous sommes déjà présents à Paris rue de la Paix, à Metz, à Troyes, à Tours, à Nice… Nous souhaitons nous développer dans des points de vente qui nous ressemblent, qui présentent une véritable culture du service, de la qualité avec un haut degré d’exigence et un souci du détail propres à notre métier ». Frédéric MANIN, fondateur de la société Luxivore, détentrice de la marque L’Atelier du Tantale.


PURE - des profils d’anneaux classiques, plats ou bombés, en 4 finitions (brossée, satinée, sablée et polie), avec ou sans diamants (clos, rails, grains)



SURFACE - Des bagues créatives aux finitions texturées (striée, martelée, facettée, déstructurée, cristallisée…)



FUSION - La rencontre du précieux et de l’extrême… Tantale et Platine 950 / Tantale et or 750



Le tantale se décline désormais en bracelet et chevalière pour explorer de nouveaux territoires créatifs.




Frédéric MANIN :

S’il est un domaine que Frédéric MANIN affectionne tout particulièrement, c’est bien celui de défricher de nouveaux territoires. Ses débuts chez le premier négociant français en perles de culture l’ont amené à développer la perle de Tahiti, méconnue à l’époque sur le marché hexagonal. Par la suite, il a contribué à la démocratisation du platine en France et a collaboré avec la Platinum Guild International à Milan avant de prendre la Direction Commerciale de l’Atelier Ponce, l’un des plus anciens fabricants d’alliances en France, fournisseurs des plus grands joailliers

et des marques internationales.

C’est lors d’une bourse aux minéraux que Frédéric MANIN découvre un minerai de tantalite. Il a tout de suite apprécié sa couleur si particulière et sa densité. Aucun atelier français n’était en mesure de travailler le tantale ni n’en avait la volonté. Frédéric a donc dû se tourner vers l’Allemagne, pays au savoir-faire reconnu dans la métallurgie de pointe pour trouver des compétences à la hauteur de ses attentes. Percevant tout le potentiel de ce métal alternatif, il a lancé l’Atelier du Tantale.

Comments


bottom of page