Rechercher
  • violetteclaudie

LES CLOCHES AU PATRIMOINE SENSORIEL


De nouvelles cloches pour le carillon de Taninges, en Haute-Savoie (Bodet Campanaire)


Voilà une bonne nouvelle qui va réjouir le Groupement des installateurs d’horlogerie d’édifices et d’équipements campanaires (GIHEC), la proposition de loi visant à définir et à protéger le patrimoine sensoriel des campagnes a définitivement été adoptée par le Parlement jeudi 21 janvier.

Entre le chant du coq et la cymbalisation des cigales mâles, les cloches cadencées par nos horloges d’édifice apportent ainsi de la féminité dans les bruits de nos campagnes.

Les mauvais coucheurs n’ont qu’à bien se tenir :


→ L’article 1er précise explicitement dans le code de l'Environnement que les sons et odeurs caractérisant les espaces naturels font partie du patrimoine commun de la nation.


→ L’article 1er bis confie aux services régionaux de l'inventaire général du patrimoine culturel le soin d'étudier et de qualifier l'identité culturelle des territoires, par la réalisation d'inventaires contribuant à la connaissance des patrimoines immobilier et mobilier conservés.


Après la reconnaissance du savoir-faire horloger par l’Unesco, c’est une pierre de plus à l’édifice horloger et espérons que les pouvoirs publics finiront un jour par considérer que les montres rentrent bien dans la catégorie des produits de première nécessité !

De quoi aussi conforter aussi l’utilité pour nos campagnes de la diffusion du Temps légal français par le signal de synchronisation horaire ALS 162 depuis l’émetteur Grandes Ondes de TDF (situé à Allouis dans le Cher) et dont France Horlogerie contribue à la maintenance des équipements horaires avec l’ANFR et les

Observatoires de Paris et Besançon.

(Source : France Horlogerie – Newsletter du 22.02.2021)