top of page
Rechercher
  • violetteclaudie

MEISTERSINGER : ACTUALITÉS…

NOUVEAU DIRECTEUR POUR LA FRANCE

D’un commun accord avec son partenaire et distributeur de longue date Templus, la marque horlogère allemande MeisterSinger reprend en direct depuis son siège la distribution du marché français. Effectif depuis le 1er avril, elle annonce l’arrivée d’Aurélien Pequignot, nouveau Directeur de marque MeisterSinger pour la France. Basé sur le territoire national et fort d’une expérience de 25 ans dans le secteur de l’horlogerie, il a pour mission d’intensifier la présence de MeisterSinger en France.

Diplômé d’un MBA (Institut Supérieur de Marketing du Luxe, 2002) et âgé de 44 ans, Aurélien Pequignot, originaire de Besançon, a démarré sa carrière en 2002 comme Manager Marketing à la société « Comptoir de Paris » puis rejoint, en 2004, Montblanc France en tant que coordinateur logistique et responsable des corners Galeries Lafayette et Printemps. En 2005, il rentre à la Compagnie des montres Longines au département Balmain Swiss Watches comme responsable des ventes pour l’Europe, l’Europe de l’Est et l’Asie avant de devenir, dès 2013, directeur international des ventes. Cinq après, il rentre chez Harry Winston Timepieces pour occuper le poste de responsable des ventes Europe de l’Ouest et de l’Est jusqu’en 2021.


Depuis plus de 20 ans, la marque horlogère allemande MeisterSinger impose une vision de la lecture de l’heure simplifiée par mono-aiguille, renouant avec les premières origines de la montre. Tout en saluant le travail accompli par le précédent distributeur, Aurélien Pequignot est convaincu que la marque a encore un fort potentiel en France.

« Il y a tant d’amateurs d’horlogerie que nous pouvons enthousiasmer par notre philosophie de l’heure à cinq minutes près » précise-t-il. « Alliant les principes ancestraux à une conception de pointe, nos montres n’en sont pas moins complexes, offrant une mécanique particulièrement pointue de qualité Swiss Made (montres produites à Bienne) ».

Faire briller le savoir-faire horloger MeisterSinger tout en capitalisant sur ce rapport unique au temps : tel est l’objectif d’Aurélien Pequignot qui compte mettre à profit son expertise horlogère acquise depuis 25 ans pour arriver à ses fins.


NOUVEAUX MODELES « NEO »

Lancée depuis dix ans déjà par MeisterSinger, la collection Neo rencontre toujours autant de succès. Elle revient aujourd’hui sur le devant de la scène avec deux nouveaux modèles interprétant, chacun à leur façon, un bleu azur particulièrement lumineux. Faisant écho à une couleur omniprésente dans les « Diners » américains des années 50, il offre une allure vitaminée à ces modèles automatiques tout en accentuant leur design vintage inspiré de cette époque.

Présentée sur un boîtier en acier de 36 ou 40 mm de diamètre, la Neo reflète l‘esthétisme typique des années fifties par une lunette extra fine et un verre hésalite bombé.

Respectueux des codes horlogers de cette période, le cadran renonce aux embellissements superflus, affichant une typographie fonctionnelle avec des chiffres peints dans une police de caractère sobre (« Sans Serif Helvetica »). Venant renforcer ce graphisme épuré, l’ouverture du guichet date attire l’attention tant par sa couleur contrastante que par sa forme, dont la rondeur représente une des caractéristiques du modèle.


Pour rester fidèle à l’esprit de cette collection inspirée des années 50, MeisterSinger a choisi de pousser l’exercice jusqu’à la couleur du cadran. Loin d’être un hasard, ce bleu azur vif n’est pas sans rappeler l’un des tons caractéristiques des « Diners » américains de cette époque. Ces derniers étaient généralement équipés de banquettes rembourrées dans des combinaisons de couleurs vives telles que le rouge ou le turquoise. Distinctif et audacieux, ce style coloré dégage un charme qui est encore souvent utilisé dans l'architecture moderne, les intérieurs et la mode.

Parant ainsi le cadran de la petite variante de 36 mm ou soulignant sobrement les index des heures sur un fond noir pour sa grande sœur de 40 mm, ce coloris inédit pour MeisterSinger confère à ces modèles un esprit assurément contemporain tout en magnifiant leur style 50’s.


A l’image de toutes les montres MeisterSinger, la Neo impose un rituel de la lecture du temps aussi fiable que celui des cadrans solaires antiques. Indiquant l’heure par le biais d’une seule aiguille sur un cadran découpé en 144 segments de 5 minutes, cette montre laisse chacun libre d’interpréter l’instant présent à quelques minutes près.

Encourageant une approche détendue du temps dans un monde en perpétuel mouvement, ce modèle embarque un mouvement mécanique à remontage automatique (Sellita SW 220), offrant une réserve de marche de 38 heures.


Comments


bottom of page