Rechercher
  • violetteclaudie

OMEGA REDÉFINIT LE TEMPS



L’iconique chronographe Speedmaster, plus connu sous le surnom de « Moonwatch », se dévoile dans une version chronoscope pour une nouvelle mesure du temps qui passe. On ne présente plus la référence emblématique d’Omega, la Speedmaster. Une légende qui apparut à la fin des années 1950, plus précisément en 1957, lorsque l’horloger décida de concevoir un nouveau type de chronographe pour la recherche, l’industrie et le sport, bien avant que la marque ne parte conquérir l’espace et la Lune.

Car, rappelons-le, la Speedmaster – ou Moonwatch – fut, en effet, sélectionnée dans les années 1960 par la National Aeronautics and Space Administration (Nasa) pour sa robustesse et sa fiabilité après s’être retrouvée une première fois en orbite, le 3 octobre 1962, au poignet de l’astronaute Walter Schirra participant au programme Mercury.

En cette rentrée 2021, Omega fait le choix de ne pas prendre de l'altitude, en rendant une nouvelle fois hommage aux conquêtes spatiales, mais a plutôt imaginé un instrument qui redéfinit la mesure des heures qui s’égrènent. L’iconique Speedmaster se dévoile désormais dans une version chronoscope et va ainsi plus loin qu’un simple chronographe destiné généralement à mesurer la durée qui s’écoule entre deux événements ou entre un point A et un point B. Dans le cas présent, trois nouvelles échelles de mesure différentes permettent une observation précise du temps qui passe. Notons toutefois que ce concept chronoscope, caractérisant cette nouvelle collection Omega, avait auparavant été

Speedmaster Chronoscope © Omega expérimenté en 1885 et bien plus

récemment, sur des modèles De Ville,

présentés en 2007.

Tachymètre, télémètre et pulsomètre intégrés

Avec ce nouvel opus Speedmaster Chronoscope dont le look s'inspire des chronographes vintage des années 1940 (cadran colimaçonné, aiguilles feuilles et motif circuit longeant les chiffres arabes...), Omega propose ainsi de décomposer le temps à sa manière. Équipée et animée d’un nouveau mouvement maison Co-Axial à remontage manuel certifié « Master Chronometer » – c’est-à-dire résistant à la batterie de tests extrêmes établis par l’Institut fédéral suisse de métrologie (Metas), les plus exigeants de l’industrie horlogère –, cette nouvelle montre-outil affiche quatre modes de lecture des heures.


Speedmaster Chronoscope © Omega

Le chronographe, signature de la Speedmaster, est associé dans un premier temps à une échelle tachymétrique figurant sur la lunette extérieure. Ce dispositif est destiné à mesurer une vitesse ou un débit, et peut effectuer ce relevé dans plusieurs unités. En horlogerie, le tachymètre gradué permettra plus spécifiquement de calculer une vitesse moyenne en fonction du temps nécessaire pour parcourir une distance donnée (le calcul étant souvent effectué à partir d’une distance de 1 000 mètres). Ces données sont particulièrement utiles pour les pilotes, aussi bien dans l’aviation que dans le sport automobile. Dans un second temps, on retrouve une échelle télémétrique graduée en kilomètres. Celle-ci indique la distance entre une source de lumière et une source de son à l'instar du temps qui s'écoule entre le moment où la foudre frappe et celui où l’on entend le tonnerre gronder. Enfin, un pulsomètre gradué à 30 battements par minutes, fournit la fréquence des pulsations cardiaques sans devoir procéder à des calculs. Un outil pensé à l’origine pour les médecins et permettant d’obtenir le nombre de pulsations à la minute d’un patient.

Pour son lancement, Omega a opté pour six modèles en acier poli satiné, dotés d'un boîtier plus imposant de 43 mm. Deux versions disposent d'un cadran argenté et d'aiguilles bleuies ; deux autres possèdent un cadran bleu et des aiguilles rhodiées ; enfin, les deux autres déclinaisons se caractérisent par un cadran argenté, des sous-cadrans noirs (de type « Panda ») et des aiguilles noircies. Il existe par ailleurs, une septième version en Bronze Gold, un matériau exclusif développé par Omega et constitué d’un alliage d’or (37,5 %), de palladium et d’argent. Cette pièce est parée d’un cadran en bronze qui, en s’oxydant, gagnera une patine unique en fonction de l’utilisation qu’en fera son propriétaire.

Speedmaster Chronoscope Bronze Gold © Omega




www.omegawatches.com/fr