Rechercher
  • violetteclaudie

UN PROJET DE SALON NUMÉRIQUE POUR LA PROFESSION : PASSION PARIS SHOW


La visioconférence organisée par France Horlogerie mercredi 28 avril sur ce projet de salon numérique a réuni une vingtaine d’entreprises françaises (marques de montres et composants) ainsi que des représentants de l’Union de la Bijouterie Horlogerie (détaillants), de la Fnamac (artisans et réparateurs) et de Francéclat.

Partant du constat du vide actuel de salon et du fait que Paris constituait un lieu d’attraction fort, s’appuyant sur une expérience acquise dans le secteur de l’automobile, les promoteurs de ce projet ont présenté le concept de Passion Paris Show, avec une démonstration de l’accès aussi bien pour les exposants et que pour visiteurs à la plateforme : hall d’accueil, bannières des marques, visualisation d’un stand virtuel et des produits, prises de rendez-vous et échange de messages. Même si cet outil reste sur certains points à compléter selon la spécificité de nos produits (dans la présentation des montres par exemple), il est conçu pour évoluer en fonction des technologies.

Ce salon numérique est programmé du lundi 21 au mercredi 23 juin. Il vise à couvrir :

- la haute joaillerie,

- la bijouterie métaux précieux,

- les pierres et perles

- les montres,

- les branches annexes et l’outillage,

- les services comme l’emballage, les medias, les assurances…

Les questions soulevées en séance ont porté notamment sur :

- le coût, notamment pour un accès moins onéreux aux jeunes créateurs,

- la maîtrise indispensable d'une connexion fiable,

- la capacité pour les marques à proposer du contenu numérique (films, photos, catalogues) en accord avec les dates initiales envisagées,

- la convivialité à pouvoir cliquer dans les vitrines virtuelles sur les produits et, dans le cadre des rendez-vous, de les présenter sous tous leurs aspects au moyen d'une caméra complémentaire, la facilité d'accès quel que soit l’écran,

- le « jumelage » futur avec un salon physique,

- la clientèle visée : réseaux français et international,

- la possibilité de réserver un accès au grand public pour visualiser les produits (sans vente) même si cela reste un salon BtB,

- la promotion du salon.

Le document de présentation a été adressé à l’ensemble des adhérents concernés et une enquête est en cours afin d’évaluer l’intérêt pour un tel salon (https://forms.gle/yAazJdqQKSswK73z7)


En conclusion, le président de France Horlogerie, Guillaume Butty, a relevé le besoin d’un salon fort sur France et non une dispersion, ce qui implique également une coordination avec une offre en salon physique.


www.francehorlogerie.com